Les préoccupations des Guadeloupéens en 2014 - Le projet de collectivité unique - Février 2014

alt En 2014, les Guadeloupéens se préoccupent toujours principalement de chômage et d’emploi (59%), d’insécurité (46%), de l’avenir de la jeunesse (38%) et de la situation économique de l’île (27%).
Le chômage et l’emploi, préoccupations davantage présente que l’an passé (+4pts) sont davantage mentionnés par les jeunes, à 67% (il est vrai, massivement touchés par le chômage) que les seniors, tandis que l’insécurité perd 8 points (passant sous la barre des 50% pour la 1ère fois depuis 2010), sans doute du fait d’une relative accalmie de la rubrique des faits divers depuis le début de l’année.

L’impact de la mobilisation des gérants de stations services est évident : la préoccupation relative aux tensions sociales fait un bond de 8 pts, en passant à 13% avec une crainte d’impact sur la situation économique de la Guadeloupe (27%, +7 pts par rapport à l’an passé).
Notons enfin que les préoccupations liées à l’immigration, à l’évolution statutaire et à la question identitaires sont minoritaires (moins de 10% pour ces 3 thématiques). Concernant l’immigration, thème pourtant très clivant, l’on assiste même à un effondrement (56% en 2005 contre 7% en 2014).
Les Martiniquais et Guyanais voteront l’an prochain pour la mise en place les 51 élus composant leur assemblée unique.
En Guadeloupe, l’opinion publique semble également très favorable à cette collectivité unique (68%, -3 pts par rapport  à l’an passé).
L’adhésion à l’idée de collectivité unique est plus importante chez les 40-59 ans (73%) que chez les seniors, traditionnellement plus conservateurs (63%).
Les craintes concernant la mise en place de l’assemblée unique ne varient pas par rapport à l’an passé : une concentration des pouvoirs d’une part, une impréparation des élus locaux d’autre part.
D’un autre côté, les partisans de cette assemblée attendent un gain en matière d’efficacité de cette nouvelle collectivité, mais également une gestion plus économe du territoire.
Pour finir, les effets attendus concernant le choix des martiniquais et des guyanais sont plutôt positifs. Là encore, une rationalité dans la gestion des institution et une gestion plus économe du territoire sont espérés par les Guadeloupéens.

Document associé
Type PDF

Tous les sondages publiés restent la propriété de Qualistat.

Ils sont mis à disposition à des fins d'information. Les télécharger vous imposent de respecter cet  accord.

Taille 1254Ko
Date 17/02/2014
Télécharger le sondage: Les préoccupations des Guadeloupéens en 2014 - Le projet de collectivité unique - Février 2014

 

Informations supplémentaires